Cinéma

12 Years A Slave

5 février 2014

12 Years a Slave

Dans les années 1840, un jeune violoniste noir, vit et travaille dans l’Etat de New-York en tant qu’homme libre. Victime d’un enlèvement, Solomon Northup, sera emmené au sud des Etats-Unis pour devenir un esclave. Durant 12 années, il tentera de survivre…

 

Des films sur l’esclavage, il n’en manque pas. Pourtant, avec cette histoire, Steve McQueen aborde un sujet assez méconnu, celui du trafic d’esclaves. Inspiré de l’histoire vraie de Solomon Northup, ce film favori aux Oscar et déjà fort bien récompensé, est non seulement instructif mais également nécessaire.

A travers ce sujet, on comprend bien la place des noirs américains juste avant la guerre de Sécession, qui divisera le pays quelques années plus tard. Malgré sa position d’homme libre, d’autres décideront pour lui de son rôle à tenir dans la société. Outre le fait que son enlèvement est révoltant, c’est tout le comportement humain qui est remis en cause, notamment par ce marché humain qui se fait autour de la population noire.

Et cette histoire, difficile, est magnifiquement portée à l’écran, dans une mise en scène épurée et sublime, la beauté des plans contrastant avec l’insoutenable vécu par Solomon. Le choix stylistique de McQueen (notamment sur le choix de la longueur de certains plans) apporte un rythme au film qui pourrait déstabiliser mais qui, finalement, apporte une grande force à l’histoire. En ne définissant pas une notion de temps dans ces années d’esclavage, il renforce la déshumanisation ou encore la perte de soi dans cet enfer.

Mais 12 Years a Slave est surtout porté par des acteurs fabuleux, Chiwetel Ejiofor et Michael Fassbender notamment, apportant toute la profondeur du personnage et sa volonté pour l’un et la complexité machiavélique pour l’autre.

Un film à voir, pour sa beauté et son sujet si magnifiquement traité. Une belle réussite!

12 years a slave  

 12 Years a Slave

 Année de production : 2013 

 Pays de production : Etats-Unis  

 RéalisateurSteve McQueen  

 ActeursChiwetel Ejiofor (Solomon Northup) – Michael Fassbender (Edwin Epps) – Lupita Nyong’o (Pastey) – Benedict Cumberbatch (Ford) – Brad Pitt (Bass)

 

 

 

3 plages

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

You Might Also Like

28 Comments

  • Reply Céline 5 février 2014 at 8 h 42 min

    Merci pour cet avis qui me donne envie d’aller voir ce film. J’aime beaucoup ce type de film, qui nous fait prendre conscience de l’histoire et qui est, comme tu le dis si bien, nécessaire.

    • Reply lalydo 11 février 2014 at 23 h 30 min

      Et pour le coup, c’est un magnifique témoignage qu’il faut absolument découvrir, d’autant plus qu’il est inspiré de faits réels!

  • Reply Lady Breizh 5 février 2014 at 12 h 15 min

    Il me tentait trop et ton avis me donne encore plus envie 🙂
    Je t’en dirai des nouvelles
    Bises

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 16 min

      Un très beau film que je te conseille vivement!
      J’attends ton retour 😉
      Bisous

  • Reply Asmaa 5 février 2014 at 13 h 19 min

    Il me tente trop ! Faut que j’aille le voir asap !

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 16 min

      Fonce, fonce, fonce! 😉

  • Reply Arwen 5 février 2014 at 15 h 00 min

    je dois dire que tu en parles bien et même si j’en ai vu et lu beaucoup sur le sujet, je vote pour!

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 18 min

      Et tu fais bien de voter pour! Il est traité avec beaucoup de justesse, tu devrais apprécier 🙂

  • Reply Une Porte Sur Deux Continents 5 février 2014 at 15 h 53 min

    Il est déjà sur ma liste et tu confirmes mon envie. Un sujet pas assez traité en effet ! Bises

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 19 min

      Un film magnifique, il ne faut pas passer à côté!
      Bises

  • Reply My Little Discoveries 5 février 2014 at 18 h 19 min

    Tu sais déjà ce que j’en ai pensé, en tout cas je suis contente qu’il ait été à la hauteur de tes attentes!
    Gros bisous et à très vite! 😉

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 19 min

      J’ai passé un excellent moment, ce film est très bien dirigé et interprété, cela fait plaisir!
      Gros bisous, à bientôt!

  • Reply MadeleineMiranda 5 février 2014 at 19 h 29 min

    Très envie de le voir! 🙂

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 20 min

      Je ne peux que t’encourager à y aller 😉

  • Reply céline 5 février 2014 at 21 h 16 min

    Je suis d accord avec toi particulièrement sur la longueur de certains plans qui ajoutent un vrai plus au film!

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 21 min

      Il y a une telle intensité dans certains plans! Ils font toute la force du film et du personnage.

  • Reply auroreinparis 6 février 2014 at 1 h 26 min

    Je suis d’accord avec ton analyse, Steve Mac Queen a apporté sa pâte, avec son rythme, et c’est une réussite.

    • Reply lalydo 6 février 2014 at 16 h 24 min

      Je ne connaissais pas ce réalisateur avant ce film, c’est une excellente découverte!

  • Reply les-carnets-de-lali 6 février 2014 at 18 h 35 min

    Un film qui semble bien intéressant, pour en savoir plus sur l’histoire !

    • Reply lalydo 9 février 2014 at 13 h 03 min

      Surtout que c’est une histoire vraie, cela le rend encore plus passionnant!

  • Reply Livy 6 février 2014 at 20 h 11 min

    Le film est superbe et à voir aussi, car instructif. Néanmoins, je l’ai trouvé un peu… « trop ». Dans son traitement, j’entends. Et c’est la seule chose qui m’ait un peu dérangée. Pour le reste, je le recommande évidemment.

    • Reply lalydo 9 février 2014 at 13 h 04 min

      Ah oui? Cela ne m’a pas dérangé de mon côté.
      Comme tu le dis, il est très instructif et fait partie d’un beau travail de mémoire.

  • Reply Isabelle 9 février 2014 at 17 h 06 min

    Comme tu le sais, j’ai aussi beaucoup aimé 😉

    • Reply lalydo 10 février 2014 at 10 h 50 min

      Comment ne pas aimer? 😉

  • Reply Mskapje 16 février 2014 at 9 h 30 min

    Très beau film mais assez dur à regarder je trouve pour certaines scènes.

    • Reply lalydo 19 février 2014 at 18 h 19 min

      C’est vrai que certaines scènes sont difficiles mais sans sensationnalisme et du coup ces moments sont incroyablement pudiques, d’où leur grande force.

  • Reply Jeannette 17 février 2014 at 21 h 29 min

    Le film de Spielberg « la couleur pourpre » m’avait marqué profondément. J’ai toujours dû mal à supporter ce genre de film, et à comprendre la cruauté. Ce film doit être magnifique et « nécessaire » pour comprendre l’histoire. belle analyse de ta part. Bonne soirée

    • Reply lalydo 19 février 2014 at 18 h 21 min

      Même s’ils n’apportent aucune explication, ces films renvoient un message de mémoire et je pense que pour cela ils sont vraiment nécessaire. On en a besoin pour comprendre et avancer.
      Merci beaucoup, bisous!

    Répondre à lalydo Cancel Reply