Lecture

Les Jouets Vivants

26 septembre 2016

Les Jouets Vivants de Jean-Yves Cendrey

les-jouets-vivants-jean-yves-cendrey

A la mort de son père Jean-Yves Cendrey, enfant battu, se retrouve libéré d’un poids alors qu’un autre l’accable encore. Alors qu’il vivait en Normandie, il fut le dénonciateur de l’instituteur de l’école primaire, auteur d’actes ignobles sur ses élèves.

 

Il est des livres qui arrivent par hasard sur votre route et vous laisse une marque indélébile et Les Jouets Vivants fait partie de ceux-là. Acheté lors d’une braderie de bibliothèque, je ne pensais pas me lancer dans cette histoire douloureuse vécue par de nombreux enfants dans une petite commune normande dont le destin a basculé grâce à l’intervention de l’auteur, lui-même victime de violences lors de son enfance.

Alors que Jean-Yves Cendrey enterre son père, il affronte dans ces mêmes moments le procès de l’instituteur de son ancien village qu’il a lui-même mené à la gendarmerie pour pédophilie. La première partie est un réquisitoire contre celui qui lui a volé son enfance et a amené en lui une violence qu’il n’a pas toujours su maîtriser. Mais l’auteur démontre également que c’est cette enfance malheureuse qui lui a permis de se révolter et d’intervenir en faveur des enfants abusés, afin qu’ils soient écoutés, entendus et défendus.

Après une rapide présentation de ce village, l’auteur raconte comment, alors que beaucoup de gens savaient ce qu’il se passait dans la classe de CP entre l’Enseignant (nommé ainsi dans le livre) et les enfants, les parents mais aussi les instances scolaires et médicales n’agissaient pas. C’est mû par une envie de justice, qu’il est lui-même intervenu, un matin, avant la classe.

Lors de son récit mais également lors du procès, on est effaré par ce silence assourdissant qui entoure cette affaire et les actes sans nom d’un enseignant envers des enfants âgés de 6 ans. La révolte de l’auteur devient la nôtre, tant l’incompréhension résonne à chaque page devant l’inaction des institutions et la volonté des habitants du village de vouloir étouffer une affaire loin d’être anodine.

Les Jouets Vivants est un témoignage extrêmement poignant et éloquent sur la difficulté des victimes à faire entendre leur voix ainsi que sur la discréditation dont peut souffrir une personne qui agit comme un citoyen, souhaitant que justice soit faite.

Un récit nécessaire afin que cela ne se reproduise plus.

 

les-jouets-vivants

Les Jouets Vivants
de Jean-Yves Cendrey
Editions de l’Olivier
20,30 €

 

 

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply chocoladdict 26 septembre 2016 at 12 h 55 min

    le silence des parents, j’ai du mal à comprendre …cela s’est passé en quelle année ?

    • Reply lalydo 6 octobre 2016 at 18 h 20 min

      C’est celui que je comprends le moins également, c’est incroyable! Cela s’est passé en 2001, ce n’est pas si vieux…

  • Reply Rotdenken 26 septembre 2016 at 18 h 20 min

    Une lecture qui doit être bouleversante. Je trouve le sujet difficile, dans tous les sens. Mais cela mérite que l’on s’y intéresse, surtout lorsque l’ouvrage est bien écrit, ce qui semble être le cas ici.

    • Reply lalydo 6 octobre 2016 at 18 h 28 min

      Le sujet est très difficile mais ce genre de témoignage est vraiment nécessaire afin d’entendre la souffrance de ces enfants.
      Je te confirme que c’est bien écrit et cela permet d’ouvrir les yeux.

  • Reply Koalisa 27 septembre 2016 at 15 h 19 min

    Je ne crois pas que je pourrais le lire mais je salue le courage de ceux qui osent parler… Bisous

    • Reply lalydo 6 octobre 2016 at 18 h 30 min

      Je te comprends aisément mais comme tu le dis si bien, il faut que des gens en parlent et permettent aussi aux victimes de s’exprimer, c’est très important.
      Bisous

  • Reply Maman Voyage 28 septembre 2016 at 8 h 51 min

    Depuis que je suis maman je ne peux plus lire ce genre d’histoires… Je suis déjà assez angoissée à la base… Par contre c’est important qu’il y ait de tels témoignages et on ne peut qu’espérer un monde meilleur.

    • Reply lalydo 6 octobre 2016 at 18 h 33 min

      C’est vrai qu’en tant que maman, ce genre de lectures ne peut qu’angoisser. Mais c’est ce rôle de parent qui fait réagir, comme ce fut le cas avec l’auteur, qui ne supportait pas de savoir des enfants victimes de tels actes.

  • Reply chiffonsandco 9 octobre 2016 at 15 h 05 min

    des actes impardonnables, il est vrai, mais pas sûr non plus que je me lance dans ce genre de lecture, malgré tout…

    • Reply lalydo 10 octobre 2016 at 13 h 51 min

      Même si ces lectures s’avèrent nécessaires, elles restent vraiment très difficiles..

    Leave a Reply