Lecture

La Différence Invisible

11 septembre 2017

La Différence Invisible de Mademoiselle Caro et Julie Dachez

Marguerite a 27 ans. Elle travaille, vit en couple, adore ses animaux de compagnie. Si rien ne semble la distinguer des autres, au fond d’elle-même Marguerite se sent différente. Ses relations avec les autres sont compliquées, les changements d’habitudes la perturbent, le bruit la rend nerveuse… elle ne se sent bien que dans le cocon qu’elle s’est créée. Pourtant, il existe une raison à cette différence et la jeune femme va enfin comprendre qui elle est.

 

Il y avait longtemps que je n’avais pas partagé une lecture ici et pourtant… je lis! Mais aujourd’hui, je ne pouvais manquer de venir parler de cette BD, un joli coup de coeur découvert récemment.

La différence invisible est la véritable histoire de l’auteur Julie Dachez, une jeune femme atteinte du syndrome d’Asperger. Ce syndrome est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage (source asperger.autisme.ch). A travers cette bande dessinée, l’auteur raconte son parcours et la découverte de son trouble qui a finalement donné un sens à sa vie. Car Julie alias Marguerite ressemble à tout le monde : elle travaille, vit en couple, à des passions… mais il y a en elle des choses qui la rendent différente et incomprise des autres. Des petits riens qui sont de grands touts dans son quotidien dans lequel le bruit, les changements d’habitudes ou encore les rapports avec les autres sont perturbants et complexes.

la difference invisible julie dachez planche

Il faudra des recherches sur le net pour commencer à entrevoir des explications, un rendez-vous avec un psychiatre spécialisé dans l’autisme et surtout des tests au centre de ressources autisme, pour que la jeune femme pose des mots et surtout un diagnostic sur ses maux la faisant passer du groupe des « neurotypiques » à celui des « neuroatypiques ». Si pour Marguerite cette nouvelle est une libération, l’annonce de cette nouvelle provoquera des réactions qui la déstabiliseront sérieusement.

Le dessin de Mademoiselle Caroline, doux et poétique, et surtout la mise en couleur accompagnent bien le cheminement réalisé par le personnage principal qui s’ouvre au monde en trouvant enfin sa place.

Ce livre est un témoignage vraiment très instructif sur le syndrome d’Asperger et sur sa (mé)connaissance. On y découvre que le monde médical n’est pas toujours bien informé et qu’il est encore aujourd’hui difficile pour certaines personnes de se faire diagnostiquer précocement. Un récit vraiment passionnant qui permet d’ouvrir un peu les consciences et surtout de donner la parole à cette différence invisible.

 

La Différence Invisible
Mademoiselle Caroline et Julie Dachez
Editions Delcourt
22,95 €

Le blog de Julie Dachezemoiemoietmoi.over-blog.com

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Cherry Wood 11 septembre 2017 at 21 h 49 min

    Voir ton avis me donne encore plus envie de me procurer cette BD.

    C’est vrai qu’en France il y a un grand retard sur le syndrome d’Asperger (dans le monde médical).

    • Reply lalydo 13 septembre 2017 at 23 h 34 min

      Je te conseille vivement de la lire, c’est un formidable témoignage qui permet vraiment d’ouvrir les esprits!

    Leave a Reply