Lecture

Cher Pays De Notre Enfance

1 février 2016

Cher Pays De Notre EnfanceEnquête sur les années de plomb de la V° République d’Etienne Davodeau et Benoît Collombat

cher pays de notre enfance davodeau collombat

Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée, et Benoît Collombat, grand reporter à France Inter, décident d’enquêter sur une partie sombre de notre Histoire nationale en tentant de comprendre qui a tué le juge Renaud à Lyon en 1975 et pourquoi le suicide du Ministre Robert Boulin ne paraît pas vraisemblable. Derrière ces morts, un système est souvent pointé du doigt à savoir le gouvernement français…

 

Douce France, Cher Pays de notre Enfance… chantonnait Charles Trenet. Pourtant en suivant l’enquête menée par Benoît Collombat et Etienne Davodeau, on peut se permettre de douter.

Tout commence à Lyon, sur les lieux de l’assassinat d’un juge un peu trop curieux qui risquait de mettre à mal un gouvernement corrompu. Les deux auteurs rencontrent, à travers toute la France, les différents protagonistes ou témoins de ces faits passés pour tenter d’éclaircir ce qui reste un des secrets les mieux gardés de notre Histoire.

Cette bande dessinée, fruit d’un long travail de documentation et d’interview, met notamment en lumière le SAC (Service d’Action Civique), association créée par De Gaulle à la sortie de la Guerre d’Algérie, sorte de police parallèle au service du président, dont les actions répréhensibles étaient tenues au secret d’état. La mort du juge Renaud et le faux suicide de Robert Boulin semblent en faire partie, comme l’indique les nombreux témoignages recueillis de part et d’autre.

cher pays de notre enfance planche

Avec Cher Pays de notre Enfance, on découvre derrière les dorures de l’Elysée, un gouvernement proche de la dictature, utilisant les pires stratagèmes pour éloigner les dissidents et ainsi garder le pouvoir absolu. Si De Gaulle en était l’initiateur, les pouvoirs qui lui ont succédé n’ont pas cherché à s’en séparer. Il faudra l’assassinat d’un chef de SAC régional et de sa famille, ainsi qu’un changement de parti au pouvoir pour voir la dissolution totale de cette milice.

Même si tous ces événements datent de plus de 40 ans, les faits révélés par les principaux protagonistes s’avèrent être cruciaux encore aujourd’hui pour comprendre le fonctionnement d’un état qui régissait sous une violence et une manipulation parfaitement autorisées, tout en ayant une notion de la démocratie assez relative. En prenant le parti de faire suivre leur enquête au lecteur, et non en faisant une reconstitution de tous ces faits, Davodeau et Collombat choisissent de ne pas mettre de distance entre leur sujet et le public, rendant les résultats de leurs recherches encore plus percutants et troublants.

Cette bande dessinée est captivante et réellement passionnante à bien des égards. Toutes les questions soulevées ne trouvent pas de réponses mais elles ont le mérite d’être posées et d’ouvrir les yeux sur une part trouble de notre Histoire.

 

Cher Pays de notre Enfance a reçu ce weekend le Prix du Public – Cultura au 43° Festival d’Angoulême, distinction amplement méritée pour cette BD coup de coeur!

 

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Baloo 1 février 2016 at 10 h 22 min

    J’avais bien aimé écouter parler l’éditeur de cette BD à Quai des Bulles. Et sans parler de menaces, les auteurs ont quand même été confrontés à quelques pressions, encore aujourd’hui, c’est hallucinant !

    • Reply lalydo 3 février 2016 at 21 h 57 min

      En lisant la BD, on se rend bien compte que ce sujet est toujours sensible. Pourtant il est bon de faire, ou tenter de faire, la lumière sur cette part sombre de notre histoire.

  • Reply powings 1 février 2016 at 17 h 45 min

    Ah elle me tente bien cette bd 🙂

    • Reply lalydo 3 février 2016 at 21 h 55 min

      Elle est vraiment passionnante!

  • Reply chiffonsandco 1 février 2016 at 18 h 47 min

    oulala, trop sérieux pour moi cette lecture ^^

    • Reply lalydo 3 février 2016 at 21 h 55 min

      Tu sais bien que c’est ce que j’aime! 😉

  • Reply Petit + Du Dimanche : Catch & Release - Lalydo's Blog | Lalydo's Blog 7 février 2016 at 7 h 00 min

    […] découvrir : – Cher Pays De Notre Enfance – Prix de la Meilleure Nouveauté 2016 Produit en Bretagne – Sérénité et Gourmandise […]

  • Leave a Reply