Art Breizh Life

Chagall De La Poésie A La Peinture Au FHEL De Landerneau

19 octobre 2016

L’an dernier, lors d’une rencontre #BreizhBlogueuses avec Fans de Bretagne, je découvrais le Fonds pour la Culture Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau, dans le Finistère. Subjuguée par le lieu et l’exposition exceptionnelle qui y était présentée, je ne voulais absolument pas manquer celle de cette année : Chagall de la Poésie à la Peinture.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-2

 

Marc Chagall

Peintre russe installé en France dès 1910, Marc Chagall (de son vrai nom Moïche Zakharovitch Chagalov) est un peintre emblématique de l’art contemporain du XX° siècle. Proche des surréalistes sans pour autant appartenir à une quelconque école artistique, il possède un univers qui lui est propre inspiré des racines russes et juives de l’auteur, mais également des guerres et des exils qui s’ensuivirent.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-9

Ami d’écrivains ou de poètes, il illustre de ses créations nombre d’œuvres littéraires de son travail unique et foisonnant, en s’essayant parallèlement à différents supports tels que la peinture sur toile, la gravure, la sculpture ou encore à la poésie. Chagall s’est éteint à Saint-Paul-De-Vence en 1985, à l’âge de 97 ans en laissant derrière lui un travail riche et intense dont une grande partie, pas moins de 300 œuvres, est présentée dans cette exposition à travers différents thèmes qui ont marqué sa carrière.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-1

 

La Russie/Vitebsk

En 1911, Chagall vient à Paris pour la première fois où il s’installe et rencontre de nombreux artistes. Si la capitale devient vite son second foyer, il n’oublie pas ses racines russes que l’on retrouve dans son oeuvre à cette période. La première Guerre Mondiale le contraint à revenir dans son pays, à Vitebsk précisément, où il se marie et se rapproche de la communauté juive, qu’il met en scène dans ses tableaux. Cette époque est également celle de ses premières expositions et de son engagement dans la vie artistique de sa ville.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-3

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-14

 

Les Fables de La Fontaine

A son retour en France, en 1922, Chagall  fait des rencontres professionnelles déterminantes, dont celle de Vollard un éditeur de livre qui lui commande en 1925 des gouaches et des eaux-fortes pour illustrer les Fables de la Fontaine. Le peintre réinterprète chaque fable de ses gouaches colorées et de ses gravures en noir et blanc pour un travail tout en poésie.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-10

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-4

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-11

 

La Bible

En 1931, toujours sur l’invitation de Vollard, Chagall travaille sur les illustrations de la Bible. Cette commande mènera l’artiste en Palestine qui sera une vraie source d’inspiration pour sa création à la fois de tableaux, d’eaux-fortes et de sculptures.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-5

 

La Guerre, L’Exil

1941 marque le début de l’exil pour Chagall qui quitte la France pour les Etats-Unis, comme de nombreux autres artistes, en compagnie de sa femme et de sa fille sur l’invitation de Museum of Modern Art de New York. Son travail se trouve alors marqué par une représentation de l’Europe dans une dualité de tonalités qui expriment à elles seules la situation dramatique qui se joue sur le Vieux Continent.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-15

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-8

 

Sculpture et Céramique

Dans les années 1950, dans son atelier de Vence dans les Alpes-Maritimes, Chagall explore une nouvelle facette de l’art en commençant à travailler la céramique. Cette nouvelle matière est l’occasion pour l’artiste d’explorer une nouvelle approche artistique qui lui fera dire « [qu’il] apporte [son] coeur » dans la matière.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-7

 

Daphnis et Chloé

Le début des années 1960 est l’occasion pour Chagall d’illustrer Daphnis et Chloé et de donner libre cours à son imaginaires à travers cette oeuvre complexe. Pour s’imprégner de ces écrits, il part en Grèce et s’inspire de la lumière et des couleurs de ce pays pour créer des illustrations uniques et vivantes.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-6

 

Le Cirque

L’univers du cirque a toujours fasciné l’artiste qui laissera ce monde prendre une part importante dans ses créations des années 1950/1960. Il réalise alors des toiles aux couleurs vives et chatoyantes, dans lesquelles les personnages semblent s’animer au son d’une ritournelle enivrante.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-16

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-17

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-19

 

Les Grands Thèmes

A la fin de sa vie, dans son atelier de Saint-Paul-de-Vence, Chagall revisite sur d’immenses toiles les thèmes mythiques de la littérature tout en y glissant le village de Saint-Paul , son dernier refuge, où il est aujourd’hui enterré.

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-19

chagall-fonds-helene-edouard-leclerc-lalydo-blog-12

 

De Chagall, je ne connaissais que très peu d’œuvres. mais ses toiles colorées, vivantes et parfois torturées ont toujours attiré mon attention. Cette exposition retrace avec beaucoup de précision le long et fructueux travail de cet artiste dont André Malraux disait de lui qu’il était « un des coloristes capitaux de notre temps ». J’ai été subjuguée par ses toiles sur L’Exil ou encore sur Le Cirque, qui expriment à elles seules des émotions et une intensité exceptionnelles. 

Cette fois encore, j’ai été conquise par la qualité de cette exposition que présente le Fonds pour la Culture Hélène et Edouard Leclercqui n’a définitivement rien envier à ces consœurs parisiennes. Je brûle déjà d’impatience de connaître le prochain artiste exposé pour, une nouvelle fois, rencontrer au plus près des œuvres fantastiques, au coeur de la Bretagne!

 

∼ ∼ ∼

Landerneau

∼ ∼ ∼

 

affiche-chagall-landerneauChagall de la Poésie à la Peinture
Fonds pour la Culture Hélène et Edouard Leclerc

Jusqu’au 1er Novembre 2016
Du lundi au dimanche, de 10h à 18h
Aux Capucins
29 800 Landerneau
Tarifs : de 6 à 8,00 €
http://www.fonds-culturel-leclerc.fr/

 

 

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply Koalisa 19 octobre 2016 at 9 h 51 min

    C’est dommage, je ne vais pas pouvoir y aller mais j’aurais adoré ! J’aime beaucoup Chagall… Bises !

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 06 min

      C’est vraiment dommage car je suis sûre que tu aurais adoré cette expo! Bises

  • Reply Lady Breizh 19 octobre 2016 at 12 h 03 min

    ça me semble plus coloré que celle qu’on a vu ensemble 😉
    Mais c’est vrai qu’on ressent beaucoup d’émotions à travers ses peintures 🙂
    Bises

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 08 min

      C’est un autre univers, mais tout aussi fascinant!
      Bises

  • Reply Camille 19 octobre 2016 at 13 h 15 min

    Je croyais que Chagall appartenait au fauvisme, mais c’est visiblement bien plus complexe que ça. Je le connais très mal et suis ravie d’en avoir appris davantage par cet article, qui me donne envie d’approfondir un petit peu mes connaissances. 🙂

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 11 min

      Ravie d’avoir pu apporter quelques petits éléments qui te donnent envie de le découvrir plus! Concernant le courant artistique, je crois que ce sont ses amitiés qui amènent la confusion 😉

  • Reply Nanou 19 octobre 2016 at 23 h 12 min

    Bel article sur une expo que j’ai eu la chance de voir au mois d’août. Moi aussi, j’ai découvert ce lieu d’exposition qui est magnifique et qui se prête merveilleusement bien à la variété des œuvres de Chagall. Un très beau souvenir que je retrouverai avec plaisir grâce à ton billet très complet.

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 14 min

      Merci! La richesse des expos met parfaitement les artistes et ce lieu en valeur, c’est devenu un incontournable dans le monde de l’art. Et c’est en Bretagne 😉

  • Reply Une Porte Sur Deux Continents 20 octobre 2016 at 3 h 10 min

    J’aime aussi beaucoup Chagall. Quelle belle expo ! Bises

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 16 min

      Une expo magnifique qui offre un très bel aperçu de l’immensité de son travail.
      Bises

  • Reply Mélanie 20 octobre 2016 at 11 h 05 min

    Superbe !
    Cela me rappel la superbe expo consacrée à l’article l’an dernier à Paris

    • Reply lalydo 23 octobre 2016 at 23 h 19 min

      Ce qui est vraiment exceptionnel avec ce lieu, c’est qu’il amène des expos aussi grandioses que celles qui se déroulent à Paris, en Province. Et ça, c’est un vrai luxe!

  • Reply chiffonsandco 25 octobre 2016 at 18 h 55 min

    il a eu pendant longtemps une maison dans la campagne varoise, non loin de chez moi : je me souviens que l’on passait souvent à côté en promenade avec ma mère et ma soeur…

    • Reply lalydo 2 novembre 2016 at 11 h 41 min

      Il a eu une maison à St Paul de Vence également et il y a fini sa vie. Je ne l’ai su qu’en rentrant, alors que je suis allée visiter ce village durant mes vacances…

  • Reply argone 27 octobre 2016 at 13 h 20 min

    quelle belle expo, j’aime beaucoup, surtout Chagall !

    • Reply lalydo 2 novembre 2016 at 11 h 42 min

      Je ne le connaissais pas beaucoup et je suis ressortie enchantée par la découverte de son travail avec de gros gros coup de coeur pour certaines de ses toiles!

    Leave a Reply